Bienvenue : profil - message - déconnexion
  1.  » Index des articles
  2.  » pêche au coup
  3.  » amorce

Préparation d'une amorce et mouillage

Nous allons aborder maintenant le problème de la préparation de l'amorce, point très important car même avec une recette d'amorce infaillible (la fameuse recette magique dont on rêve tous!! mais...) si l'on néglige sa préparation: le résultat sera décevant.

En effet le mouillage joue énormément sur la façon dont va se comporter votre amorce une fois dans l'eau: par exemple une amorce surmouillée éclatera en surface et permettra de créer un nuage en surface ou entre deux eaux. En général, l'amorce doit être suffisamment humide pour permettre de faire de belles boules, il faut faire attention à ne pas trop la mouiller: elle risquerait de former une sorte de bouillie ou tout simplement de devenir trop compacte, elle mettrait alors énormément de temps avant de travailler une fois sur le fond. Il faut qu'elle soit comme nous l'avons dit précédemment juste humide de façon à former des boules, sans être trop mouillée: elle doit s'effriter lorsqu'on la frotte dans ses mains. Ne vous inquiétez pas on chope vite le coup de main!!!!

Réussir un bon mouillage n'est donc pas évident du premier coup, mais il est facilité si l'on procède par étape:

On commence par légèrement humidifier l'amorce

puis l'on brasse énergiquement le tout (mieux vaut utiliser un grand seau, disons qu'un seau de 15-20 litres avec une ouverture assez large, ou encore mieux utiliser une bassine) en n'hésitant pas à se servir des avant-bras: n'ayez pas peur de vous salir on est à la pêche tout de même et il suffit d'avoir un seau d'eau et un torchon à proximité si l'on veut se rincer.

on laisse ensuite l'amorce gonfler quelques instants

puis l'on mouille à nouveau l'amorce afin d'avoir le taux d'humidité requis

on brasse à nouveau le tout

Puis viens le moment ou tout les pêcheurs même ceux de compétitions n'ont pas tous du même avis: Faut-il tamiser ou pas son amorce? Disons pour résumer que si vous utilisez une amorce fine ou que vous souhaitez que votre amorce soit bien aérée pour par exemple y incorporer des esches vivantes comme les asticots ou les pinkies: mieux vaut tamiser l'amorce pour qu'ils restent bien vivant. La question du tamisage est plutôt personnel, certains pêcheurs tamisent toujours, mais rien ne prouvent que leurs résultats seraient moins bons sans ce tamisage, et d'autres tamisent rarement. C'est donc une appréciation très personnels, forgez vous donc une opinion en testant les deux techniques ou en réfléchissant à son utilité. Mais sachez que quelque soit la décision que vous prenez, si vous y croyez vous aurez de meilleurs résultats avec celle en laquelle vous croyez, qu'en utilisant une technique que l'on vous a vanté comme étant la meilleure, mais en laquelle vous ne croyez pas: vous prendrez toujours plus de poissons en pêchant avec une technique en laquelle vous faîtes entièrement confiance!!!

Sachez qu'une amorce est plus efficace lorsqu'on la laisse reposer quelques minutes (au moins 10 min), elle a ainsi bien gonflée et est ainsi plus homogène: elle travaillera donc beaucoup mieux. En plus ceci permet de la mouillée légèrement à nouveau si besoin est. En effet certaines amorces ont tendance à absorber beaucoup d'eau.

Vous savez maintenant à peu près tout ce qu'il faut savoir pour bien réussir la préparation de son amorce. Il ne reste plus qu’à mettre ceci en pratique.