Bienvenue : profil - message - déconnexion
  1.  » Index des articles
  2.  » pêche au coup
  3.  » amorce

Amorcer c'est bien!! Savoir amorcer c'est mieux!!

Avant d'aborder la façon d'utiliser l'amorce, il faut tout d'abord savoir que c'est un des points primordiaux d'une partie de pêche réussie. Et effet il faut bien donner une raison aux poissons d'aller sur votre coup plutôt qu'ailleurs, et un bon amorçage est une très bonne raison. Il faut donc pas l'oublier et ne pas avoir la main trop légère, alors n'hésitons pas à amorcer sérieusement. Mais il ne suffit pas d'acheter un paquet et de le lancer sur le coup (ce serait trop facile), alors voyons comment l'utiliser. Et abordons plusieurs points:

Quelles quantités?

Abordons tout d'abord un point important: la quantité d'amorce à utiliser? Elle dépend évidemment de l'espèce de poisson recherché, ainsi que de la technique utilisée. Par exemple, pour pêcher les ablettes en surface: un kilo d'amorce au maximum est utile, par contre pour garder des poissons plus volumineux (comme des brèmes ou des carpes), il faut une quantité d'amorce conséquente. On ne peut pas se rendre compte ce qu'un banc de carpeaux peut engloutir, il faut donc penser à rappeler suffisamment pour qu'il ne délaisse pas le coup. Disons que 4 ou 5 kg d'amorce sèche est impeccable. Mais la quantité ne se résume pas seulement à petits poissons = peu d'amorce, gros poissons = beaucoup d'amorce. Et non cela ne marche pas à tout les coup. Il faut savoir amorcer en fonction des réponses des poissons. S'ils sont nombreux ou pas sur le coup, et s'ils répondent bien à l'amorce ou pas. Et aussi à l'endroit où l'on pêche, les poissons n'ont pas les mêmes réactions à l'amorce dans un coin souvent pêché, que dans un petit étang peu pratiqué où ils seront plus facilement effrayés par une boule. Alors le meilleur moyen pour doser son amorçage, c'est de pêcher intelligemment et d'essayer de se mettre à la place des poissons: c'est le meilleur moyen de pêcher mieux. Donc pensons POISSON.

Où amorcer?

Il y a 2 configurations différentes:

soit l'on pêche en eaux mortes (étang ou canaux), dans ce cas là nous avons pas à nous inquiéter des effets du courant, nous pouvons ainsi amorcer face à nous. Mais attention, toujours en retrait de la canne pour ne pas rater les poissons qui se trouveraient derrière le point d'amorçage soit parce qu'ils sont craintifs ou à cause d'un léger courant de fond, créé par le vent (il ne faut pas oublier que nous sommes en eaux mortes) qui aurait fait dériver l'amorce. Une petite astuce: lorsque vous pêchez en eau morte dans un endroit que vous connaissez bien et où vous savez pertinemment que les poissons y sont très nombreux: n'hésitez pas à effectuer un amorçage pas trop précis, vous pourrez ainsi intéresser un nombre de poissons plus important, mais vous augmenterez aussi la taille de votre zone de pêche, alors n'oubliez pas de l'explorez totalement ensuite durant la partie de pêche. Attention à ne pas amorcer sur une trop grande zone tout de même, car vous aurez du mal à localiser les poissons, ensuite. Par contre si l'endroit est réputé pour être difficile, très peu de prises ou autre, ou si les conditions de pêche ce jour là sont mauvaises à cause par exemple du temps ou de la saison (il faut pas espérer faire un carton de jolis poissons en plein hiver: dans ces cas là, il faut plutôt être le plus précis possible lors de son amorçage pour ainsi regrouper les poissons dans une zone très restreinte, augmentant ainsi les chances de prendre le peu de poissons de sortie ce jour là.

le deuxième type d'endroit (le plus difficile à aborder mais celui où la bourriche peut être la plus remplis en fin de partie de pêche, sont bien évidement les rivières: où il faudra pas oublier la présence de courant!! Le premier réflexe que l'on a tous lorsqu'on aborde une rivière: c'est d'amorcer très largement en amont! On pense ainsi que l'amorce va dériver avec le courant et se trouver ainsi à peut prés en face de nous. Mais c'est une ERREUR!!! Il faut plutôt amorcer face à soi (ou vraiment légèrement en amont) et plutôt alourdir son amorce avec de la terre ou des sablons, utiliser une amorce ayant un fort pouvoir collant pour que les boules n'éclatent pas avant d'avoir touché le fond. Car il faut savoir que la plupart du temps les gros spécimens comme les belles brèmes par exemple se trouvent au point de chute des boules, donc si l'on amorce en amont: ils s'y trouveront et l'on ne pourra pas les prendre car notre appât n'y sera pas bien présenté. En effet quand on lance notre ligne en amont elle met un certain temps à se mettre en place, alors l'esche accrochée à l'hameçon se trouve présentée convenablement seulement quand la ligne arrive en face de nous. C'est pourquoi il faut AMORCER FACE À VOUS et non en amont. Il existe seulement quelques cas où il l'on peut amorcer en amont: c'est principalement lorsqu'on recherche les ablettes avec une amorce surmouillée qui éclate en surface, ce qui permet d'effectuer une plus grande coulée. Mais ce sont des cas particuliers et non une généralité!!

Ajouter des esches?

Lorsque l'on amorce,on doit se demander si l'on doit y incorporer des esches ou pas? et surtout quelles esches y incorporer? Si l'on ajoute pas esches à l'amorce, les poissons risquent de se désintéresser complètement de l'appât que vous leur présentez à l'hameçon: ils se contenteront de se nourrir de l'amorce déposer sur le fond. Avant d'incorporer n'importe quel appât à votre amorce pensez à l'espèce de poissons que vous recherchez, mais aussi au fait que certes esches comme les asticots permettent de faire éclater les boules d'amorce, étant donné qu'ils gigotent tout le temps. Mais les asticots posent un autre problème: ils ont la fâcheuse tendance de ramper loin du point d'amorçage et lorsqu'il y a beaucoup de courant ceci peut éloigner les poissons du coup. C'est pourquoi il peut être souvent intéressant d'utiliser des casters ou bien des asticots ayant été congelés. Certes espèces apprécient beaucoup les esches animales comme les tanches et les carpes: lorsqu'on les recherche il faut donc ne pas hésiter à incorporer du maïs, du blé, du chènevis ou autres....

A vous de jouez maintenant!! Et n'hésitez: poser nous toutes vos questions!!