Bienvenue : profil - message - déconnexion
  1.  » Index des articles
  2.  » bonus
  3.  » liste des espèces

Le gardon

Le gardon est sans aucun doute le partenaire idéal du pêcheur au coup, par sa présence en nombre dans tous les lacs et rivières de france, mais aussi parce qu'il est actif tout au long de l'année: même l'hiver!! Il est donc notre meilleur associé pour de très belles bourriches. Mais il ne faut croire qu'il est facile de le pêcher, sa pêche doit être fine et subtile! d'où tout l'intérêt du gardon. Découvrons ou redécouvrons donc ce magnifique poisson, emblème de la pêche au coup.

CARACTERISTIQUES

Son identité:

nom scientifique: Rutilus rutilus Il est plus communément appelé gardon ou rousse. Et les anglais l'appelle roach, un peu d'anglais ne fait pas de mal! Il fait partie de la famille des Cyprinidés.

Sa description:

Une bonne illustration est bien plus claire qu'un long discours, vous serez donc épargnés de longues et ennuyeuses descriptions textuelles! Place aux images.

gardon

ECOLOGIE

Son habitat:

Il se trouve la plupart du temps à proximité du fond et des herbiers, et préfère les fonds propres et oxygénés. En été on le trouvera surtout dans des fonds de 2m à 3m, tandis que l'hiver, il se réfugie dans les fonds importants. Il se tient souvent dans les zones de courant ou de remous, une rupture brutale du fond (ou cassure) sont aussi des zones où il aime bien s'installer.

Son alimentation:

Il se nourrit essentiellement d'invertébrés aquatiques, que se soit des mollusques, des vers ou des larves, mais aussi de végétaux, comme de la mousse ou des algues (d'ailleurs on peut les pêcher à la mousse en plein été!!). Il vient aussi gober de petits insectes en surface, essentiellement l'été.

Son mode de vie:

C'est un poisson grégaire, il vit donc en groupes importants parmis la végétation. Et ceci est intéressant pour nous pêcheurs car si l'on arrive à les faire entrer sur notre coup, c'est une belle bourriche assurée!! Seul les gros spécimens restent un petit peu à l'écart.

Sa reproduction:

elle se déroule d'avril à juin ou parfois juillet, dans une eau d'au moins 12°C; c'est pourquoi son frai est repoussée à juillet quelque fois, lorsqu'il a fait trop froid mai-juin! Et lorsque leur frai est repoussé, il devient difficile de les pêcher car il ne se nourrit presque plus en attend des jours meilleurs pour frayer! On distingue facilement un gardon en période de frai: il a la peau rugueuse, des petits boutons recouvrent son corps et parfois il a comme des taches noirs! Si sa pêche est difficile durant cette période, dès qu'il a fini sa reproduction le gardon se nourrit énormement: sa pêche devient alors très active. Pour information: une femelle pond de 50 000 à 100 000 oeufs qui se déveloperont en 8 à 15 jours. Nos petits gardons mettront 2 à 3 ans pour devenir mature et se reproduire à la tour. Il faut savoir que le gardon a une croissance lente!

SA PÊCHE

Choix du poste:

Il y a deux éléments importants à prendre en compte pour trouver un bon coin à gardons: un fond propre et une eau oxygénée. Voyons les postes à rechercher zone par zone:

En étang: cherchez un fond de 1,5 à 2,5 métres à proximité des herbiers.

En étang:En rivière: une belle coulée régulière avec suffisament de fond sera un bon poste.

En étang:En rivière:En canal: les bons coins sont plutôt l'aval d'une écluse, la proximité d'herbiers, mais aussi un super poste est de pêcher face à une berge inaccessible à cause de la végétation: il faut alors une grande canne à déboiter (au minimun 9 mètres)

Montage:

Les qualités d'un montage à gardons sont souplesse, finesse et précision.

Esches et amorce:

Les esches préférées du gardons sont bien évidemment les vers de vase, mais aussi les pinkies rouges et l'été pensez aux graines: elles sont alors des appats très appréciés. En ce qui concerne l'amorce, elle doit être plutôt foncée: quasiment noir ou marron l'hiver et l'été un orangé sera pas mal, le rouge sera plutôt intéressant en mi-saison (printemps ou automne)

action de pêche:

Lorsque l'on pêche le gardon, il faut procéder à un sondage très méticuleux, car il faut pêcher précis: en étang on le pêchera décollé de 2-3 cm du fond, tandis qu'en rivière faire trainer de quelques centimètres (2-5 cm) sera plus payant. Ceci est vrai dans la plupart des cas, mais il faut savoir s'adapter à toutes les situations: alors à vous de juger les jours où les gardons trompent les règles.