Bienvenue : profil - message - déconnexion
  1.  » Index des articles
  2.  » anglaise quiver bolo
  3.  » technique

Prenez un bon départ au quiver

Vous n'avez peut-être jamais entendu le mot quiver, cette technique est aussi connu sous le terme pêche à la plombée ou pêche à l'amorçoir ou au feeder, ou bien vous découvrez cette technique aujourd'hui. Et bien dans cette page, nous allons faire le tour de tout ce qu'il faut savoir pour débuter avec cette technique peu connu et rarement pratiquée. Et pourtant c'est une technique terriblement efficace lorsqu'il s'agit de traquer les poissons sur le fond dans des zones impossible à explorer à la grande canne!! Ses principaux avantages sont: la possiblité d'atteindre des postes loin de la rive, là où les poissons se sentent en sécurité, et elle permet de toujours pêcher au fond quelque soit la profondeur!!

Quel matériel utiliser?

Le quiver demande peu de matériel, mais il doit être spécifique à cette pêche.

Il faut tout d'abord une canne spécial quiver, je vous conseille celles à emboitement et en carbone avec au minimum 2 scions de différentes puissances, il ne faut pas oublier que le quiver se pratique sans bouchon, c'est le scion qui le remplace, ce sera lui votre indicateur de touche. Alors mieux vaut avoir plusieurs scions, au moins un souple qui vous servira lors des pêches fines en étang et un autre plus rigide pour pêcher dans le courant, c'est comme pour la pêche au coup à la grande canne, vous prévoyez toujours plusieurs flotteurs, un pour chaque conditions de pêche, et bien au quiver c'est pareil sauf que c'est le scion qui remplace le flotteur, ou plus exactement l'antenne du bouchon!!

Il faudra monter un moulinet sur cette canne, choississez un moulinet prévus pour la pêche au coup au lancer (pour l'anglaise, le quiver ou la bolo) et garnissez le d'un nylon plutôt rigide (il existe des fils spécial quiver qui ont ces spécificités), son diamètre doit être au minimum du 18/°°, au quiver on pêche beaucoup plus gros qu'à la grande canne car on va chercher les poissons dans des zones où ils évoluent naturellement et où ils sont en confiance, donc moins méfiants.

Après il vous faut différents types d'amorçoir: Les cages-feeder sont des cages de fers lestées qui permettent d'envoyer essentiellement de l'amorce sur le coup. Mais attention à prévoir le choc que va subir l'amorce lors de l'impact sur la surface de l'eau, l'amorce doit le supporter et non éclater, elle doit se mettre à travailler seulement une fois au fond. Elle doit donc être suffisament collante pour supporter l'impact, mais doit agir le plus vite possible une fois sur le fond. L'amorce au quiver doit être moins mouillée que lorsque l'on pêche à la grande canne. Les feeders ouverts peuvent être remplis d'amorce, mais peuvent aussi être remplis d'asticots en formant deux bouchons d'amorce à ces extrémités pour empêche au larve de sortir prématurément Il y a aussi les feeders spécial larves (asticots, pinkies ou gozzers) qui ont à peu près la même forme que les feeders ouverts mais qui ont des bouchons en plastiques qui referment leurs extrémités, lors corps est parsemé de petits trous lançant les larves sortir.

Le quiver demande aussi du petit matériel spécifique comme: Les microémerillons qui racordent le corps au bas de ligne et empêchent alors le fil de vrillé. Des émerillons à agraphes pour pouvoir changer de feeders en cours de partie de pêche Des bas de ligne très longs, de l'ordre de 80 centimètres à un mètre

L'action de pêche:

Au départ:

Une fois au bord de l'eau, il va falloir déterminer l'endroit où vous allez pêcher, se peut être à proximité d'obstacles immergés sur le bord d'une rive inaccessible, où bien juste après un changement brutal du fond (une cassure), bref un poste susceptible d'abriter des poissons!! Commencer par monter un plomb d'Arlesey, et effectuer un premier lancer en direction du poste, une fois que le plomb à toucher le fond, bloquer le fil dans le line-clip, et enfin avant de ramener le montage ajouter (ou diminuer) du fil en débloquant le fil du line-clip, en ajoutant une longueur de fil et en bloquant à nouveau le fil dans le line-clip. Puis recommencez jusqu'à ce que vous atteingnez exactement le poste où vous voulez pêcher.

Vous pouvez maintenant accrocher un feeder à la place du plomb, et la pêche va pouvoir commencer!! Au début de la partie de pêche, plusieurs possibilité s'ouvre à nous pour effectuer un amorçage de départ: Soit on on précis avec une fronde et l'on sait exactement où se trouve le feeder une fois au fond de l'eau, alors dans ce cas là, il est possible de lancer une dizaine de petites boules à la fronde. Mais attention il faut vraiment être sûr que les boules frondées vont tombées à l'endroit précis où se trouve votre montage, ce qui est long d'être évident: je déconseille vivement cette technique aux débutants!! L'autre technique consiste tout simplement à envoyer son feeder sur le coup, de le laisser très peu de temps, juste le temps nécessaire pour que l'amorce est travaillée et soit complètement sortis de celle-ci (disons 2-3 minutes), puis ramener le montage et lancer le à nouveau!! Il ne faut pas qu'il reste d'amorce dans le feeder lorque vous le ramenez, et il faut surtout pas qu'il se vide lorsque vous le ramenez car vous pourriez éparpiller les poissons. Quelques lancers successifs permettrons de déposer des petites taches d'amorce sur le coup qui ne tarderons pas d'éveiller les poissons. Je penses que c'est la technique à adopter dans la plupart des cas. Pour certaines pêches, notement lorsque l'on veut s'attaquer aux brèmes, très gourmandes en amorce, il peut être très intéressant d'effectuer un amoçage de départ très copieux. Mais s'il l'on ne veut pas utiliser la technique de la fronde, une autre technique s'offre à nous. Il existe de feeders énormes, c'est à dire au moins 5 fois plus gros que n'importe lequel des feeders classiques, il est vrai qu'ils sont peu distribué en france, mais si vous avez l'occasion de vous en procurer: n'hésitez surtout pas. Vu la taille, ils contiennent énormément d'amorce, mais sont donc extrêmement lourds, il est donc impossible de les utiliser avec une canne feeder, il faut donc avoir un autre lancer solide, un vieux lancer en fibre destiné aux carnassiers convient. Pour les utiliser, il fois votre distance de pêche réglée sur votre canne quiver, il faut régler la distance de fil de la canne qui va vous servir pour lancer les gros feeders, pour le faire une technique assez simple existe: il suffit de dérouler le fil de votre canne jusqu'au moment où le fil est bloqué dans le line-clip, dérouler la canne solide à côté est bloquer son fil dans le line-clip du moulinet de façon à ce que la longueur de nylon sortis soit la même. Une fois votre canne à amoçage régler, il ne vous reste plus qu'à lancer plusieurs fois votre énorme feeder sur le coup, puis vous pourrez pêcher avec votre canne feeder sur votre coup qui sera déjà amorcer!!

En action:

Voyons comment se déroule l'action de pêche au quiver. Lancez votre ligne en direction de votre coup, et dès de le line-clip freine la course de votre montage, posez immédiatement votre canne sur son support, et une fois que le montage repose bien sur le fond: tendez le fil en décalant votre canne sur le support ou en effectuant un demi-tour de manivelle du moulinet. Lorsque le montage repose sur le fond, il ne faut surtout être inactif, mais il faut avoir les yeux rivés sur le scion de sa canne pour déceler la moindre touche qui peut se caractériser par des tremblements du scion suivi d'une tirée franche, c'est à ce moment là qu'il faut ferrer pas avant, et attention si le fil se détend brusquement, c'est aussi une touche, c'est le signe qu'un poisson à saisie votre esche et qu'il se rapproche du bord: n'hésitez pas ferrer immédiatement!! Comme pour la pêche à la grande canne, on peut effectuer des aguichages et c'est même recommandé. Au quiver, c'est en effectuant des tirées de 10 ou 30 centimètres que l'on peut décider un poisson. Ces petites tirées peuvent être effectuer tout les 2 ou 3 minutes, ou plus, tout dépend de la saison et de la concentration de poissons sur le coup: par exemple en été l'intervalle entre les tirées doit être très court car les poissons sont très actifs, donc le feeder doit être ramener souvent pour réamorcer le coup (moins de 5 minutes dans l'eau), alors qu'en hiver quand les poissons sont très peu actifs, le montage peut être laisser jusqu'à 30 minutes sur le coup. Comme dans toutes les pêches, au quiver il faut savoir s'adapter aux réactions des poissons!! Attardons nous maintenant sur le ferrage, on doit toujours doit se faire de côté parallèlement à la berge, canne basse, et le mouvement doit être ample et non brutal, il faut effectuer un grand mouvement jusqu'à prendre contact avec le poisson. Puis le poisson doit être travailler toujours canne basse en effectuant des pompages, vous le ramener beaucoup plus vite qu'en le travaillant canne haute car il sentira moins de résistance!!

L'installation:

Au quiver, l'installation est très importante sans quoi une bonne partie de pêche est impossible. Attention on ne s'installe pas de la même façon en rivière qu'en lac ou étang!! En eau morte, il faut s'installer parallèlement à la berge, le scion de la canne doit être au ras de l'eau: c'est vrai que c'est frustrant de regarder sa canne sur la berge plutôt qu'en direction de son coup, mais bon c'est le seul moyen de déceler correctement la moindre touche!! En rivière c'est différent, le courant sévis, il faut donc faire avec. Dans ce cas la canne doit être positionnée perpendiculairement à la berge, et être en position mi-haute, c'est à dire formant un angle d'environ 45° avec la surface de l'eau. Il est ainsi possible de pêcher précisement et de voir convenablement les touches.

La pointe de la canne doit être posée sur un support et le talon doit reposé sur votre cuisse, et non dans votre main, ainsi vous éviter les tremblements impossible à éviter si vous garder votre canne à la main et qui empêchent une bonne lecture des touches.


Voilà vous savez tout ce que l'on doit savoir lorsque l'on veut débuter au quiver. J'espère que cet article vous a intéressé et que cette incursion dans ce monde vous a séduit et vous a donné envie. Il me reste plus qu'à vous dire bonne pêche, et ne vous découragé pas tout de suite si vos premiers résultats sont mauvais, comme pour toutes techniques il faut un temps d'adaptation, je dirais même de l'entrainement car je considère que la pêche est un SPORT!!