Bienvenue : profil - message - déconnexion
  1.  » Index des articles
  2.  » anglaise quiver bolo
  3.  » technique

L'anglaise au fixe

Lorsque l'on veut débuter mieux vaut commencer par l'anglaise au waggler fixe plutôt qu'au coulissant. Il faut donc bien entendu pêcher dans une zone où le fond ne dépasse pas la longueur de la canne, c'est à dire environ 3,50m car la plupart des cannes à l'anglaise font 3,90m. Ce qui permet déjà de pêcher presque partout!! Pourquoi pêcher à l'anglaise? et bien tout simplement pour atteindre des postes distants, où les poissons se trouvent naturellement et où ils sont beaucoup moins méfiants.

Quel matériel utiliser?

Il vous faut tout d'abord une canne à l'anglaise, ces cannes ont comme particularité la présence de beaucoup d'anneaux, très petits, pour améliorer les lancers en empêchant le fil de coller sur la canne, et ont une action très souple. Il faudra l'équiper d'un moulinet dédié à la pêche au coup au lancer, et le garnir d'un nylon de 12 ou 16/°°, contrairement à la pêche au quiver l'anglaise est une pêche fine. Ensuite il vous faut évidement des flotteurs anglais, appelés wagglers, il y en a de différentes sortes:

  • les wagglers droits en plumes de paons, les plus sensibles
  • ceux en plastique, plus solide, il en existe même en plastique transparent pour plus de discrétion
  • des wagglers à corps, souvent préplombé qui peuvent être lancé plus loin
  • tous existe dans différentes portances et avec des antennes plus ou moins fines

Bref, comme pour la pêche au coup, il existe une multitude de flotteurs, répondants chacun à des critères différents pour des pêches différentes. Il faut aussi du petit matériel spécifique, comme les micro-émerillons (aussi appelés émerillon mini-rolling), les plonbs anglais (beaucoup plus gros), des perles, des frondes et un marker blanc pour le nylon dont on découvrira l'utilité dans la suite de l'article. J'ai volontairement oublier le petit matériel habituel tel que le dégorgeoir, les hameçons, etc...

L'amorçage:

Il y a deux façons d'aborder l'amorçage à l'anglaise: soit on utilise de l'amorce et l'on effectue un amorçage de départ, soit on pêche à l'agrainage.

avec de l'amorce:

Il faut donc prévoir des frondes spécials amorce avec une poche souple, il en existe qui lance à une distance prédéterminée (30m, 40m...), sensas par exemple en distribue. Voyons comment amorcer son coup le plus précisement possible à la fronde: Tout d'abord il faut déterminer l'endroit où vous voulez pêchez. Une fois la zone déterminée, il faut vous donner des repères pour pouvoir lancer toujours au même endroit, ce repère peut-être par exemple un arbre qui se trouve sur la berge d'en face. Il assez facile de se trouver un repère pour la direction dans laquelle lancer, mais sans une petite astuce il est beaucoup difficile d'avoir un repère de distance, et l'on risque de jeter sa ligne une fois 5 mètres derrière la zone, une autre 6 mètre devant. Alors comment faire pour être toujours à la même distance, et bien c'est là que le marker blanc, ce marker blanc spécialement conçu pour faire une marque blanche sur le fil, va nous permettre d'avoir un repère de distance. En effet une fois votre zone de pêche déterminer faîtes une marque sur le nylon juste à la sortie du moulinet, et le tour est joué: vous avez maintenant un repère de direction et un de dsitance, il vous est donc possible maintenant d'être extrêmement précis!! Alors revenons-en à notre amorçage, pour effectuer votre amorçage de départ préparer 10 à 20 petites boules de la taille d'une balle de ping-pong (à peu près), tous de la même taille, il faut aussi qu'elles sont tous serrés de la même façon pour qu'elles aient un poids et une forme quasiment identique!! Mais pourquoi faire cela? Et bien tout simplement pour pouvoir plus facilement les lancer tous au même endroit, ainsi comme pour lancer votre ligne vous prenez un repère de direction (le même) et vous tendez à chaque fois l'élastique de votre fronde de la même façon, ainsi toutes vos boules tombent dans la même zone: c'est simple et terriblement efficace!! Une fois votre amorçage de départ effectuer, vous pouvez commencer à pêcher, il faut bien entendu ne pas oublier de relancer de temps en temps quelques boules d'amorce de rappel, toujours de la même façon et avec des boules toujours de la même taille pour garder la même précision. La fréquence du rappel dépend de l'espèce de poisson que vous rechercher, ainsi que du climat et aussi de la saison, et surtout de la réponse des poissons face à cet amorçage: rien de bien différent à ce que l'on rencontre à la pêche à la grande canne et à toutes les pêches au coup à l'amorce. Ce rappel reste toujours le moment le plus délicat d'une partie de pêche, les meilleurs pêcheurs sont ceux qui arrivent "toujours" (eux aussi font parfois des erreures tout de même) à trouver la stratégie de rappel qui correspond le mieux à l'humeur du jour des poissons!! Dernière précision, n'essayez d'être aussi précis qu'à la grande canne, il est évident que lorsque l'on pêche à 30 ou 40 mètres il est impossible d'être aussi précis que lorsque l'on pêche à 11 ou 13 mètres avec une canne à emboîtement, mais ce n'est très grave car à l'anglaise il est possible d'explorer une zone beaucoup plus grande zone. Faîtes attention tout de même à ne pas amorcer sur une trop grande zone, 1 mètre carré me semble bien, voir 2 mètres carrés au maximum.

A l'agrainage:

il est aussi possible de pêcher sans amorce du tout, et à l'anglaise ça peut très souvent être la meilleur solution. Pour cause, lorsque l'on pêche à l'anglaise on peut pêcher dans des zones loin de la berge et où les poissons ne sont jamais dérangés, et où ils sont présents naturellement. Nous n'avons donc pas besoin de les faire venir, ils sont déjà là, l'agrainage aura donc pour mission de les rendre actifs et de les inciter à mordre. Très souvent, effectuer un amorçage massif de départ dans une telle zone est une grosse erreure que l'on peut payer très cher, en effet les poissons déjà présents sur le coup risquent d'être effrayés par la chute des boules et déserteront le coup. Alors qu'un bon agrainage, sera discret, et les mettera en apetit. Il faut donc bien réfléchir avant de sortir les seaux d'amorce!! Par contre si vous avez décidez d'agrainer, il va vous falloir tout d'abord une fronde prévu pour lancer des esches avec un godet rigide, et surtout il faudra disposer de différentes esches. Il y a toutes les esches végétales comme le maïs, le blé, le chenevis dont l'efficacité n'est plus à prouver, ou le lupin lorsque l'on veut s'attaquer aux gros spéciment tel que les grosses brèmes ou les carpes. Toutes ces esches végétales sont souvent oublier alors que leur afficacité est réelle,les grains de maïs par exemple permettent de maintenir convenable les brèmes et même les jolis gardons, sans oublier les tanches et les carpes qui en raffolent (beaucoup de carpistes utilisent le maïs) en plus la plus part coûte vraiment pas chère, le blé et le maïs par exemple, alors pourquoi s'en priver? Il faut aussi disposer d'esches animales comme les pinkies, asticots, gozzers, casters et autres larves qui elles aussi sont efficaces. L'avantage de disposer et de pouvoir s'adapter aux goût du jour, si l'on remarque qu'une esche n'as pas de succès, on la délaisse au profit d'une autre, si par contre on se rend compte qu'une autre est adorée on augmente sa proportion dans notre frondage, on peut par exemple remarquer que lorsque l'on dégorge un poisson il a la gueule pleine de pinkies, alors on fronde plus de pinkies que de chenevis (ce n'est qu'un exemple pour comprendre les mécanismes). L'important à l'agrainage, c'est la régularité!! (pour plus d'info sur l'agrainage allez faire un tour sur la page "l'agrainage" dans la zone pêche au coup c'est une page prévu pour la pêche à la grande canne mais les mécanismes de l'agrainage reste les mêmes.)

L'action de pêche:

Le lancer:

il doit être effectuer par-dessus les épaules, avec un mouvement ample et en s'arrêtant net lorsque la canne forme un angle d'environ 30° par rapport à la verticale. Lorsque l'on effectue le lancer il faut fixer l'endroit où l'on veut lancer sa ligne. Il faut aussi toujours penser à freiner le lancer en posant sont doigt sur la bobine quand la ligne arrive sur le coup, pour que la ligne s'étale correctement sur la surface de l'eau, en empêchant ainsi la formation de noeuds, de perruques...

en action:

il faut toujours lancer la ligne derrière le coup que l'on a amorcé pour ne pas effrayer les poissons présents sur le coup, ainsi une fois que la ligne c'est posée sur l'eau, il ne reste plus qu'à le ramener sur le coup grâce à la marque blanche que l'on a fait sur le fil. Ensuite, quand le montage est sur le coup, il est possible d'effectuer quelques aguichages qui peuvent être des petites tirées rapides qui feront légèremennt couler le flotteur ce qui aura pour effet de décoller l'esche du fond, on peut aussi ramener le montage de quelques dizaines de centimètres pour explorer toute la zone d'amorçage ainsi que les environs. Ces aguichages provoquent souvent les touches car ils éveillent la curiosité des poissons présents sur le coup qui étaient jusqu'à présent réticents!!