Bienvenue : profil - message - déconnexion
  1.  » Index des articles
  2.  » anglaise quiver bolo
  3.  » technique

la pêche à la bolo en fleuve ou en rivière

Digne descendante de la pêche à la coulée ancienne technique des bords de LOIRE et autres rivières de France la BOLOGNAISE pêche à l'Italienne se pratique avec des cannes plus longues que pour la pêche à l'ANGLAISE.Cette technique nécessite tout de même des fonds de 2 à 4m mais n'est absolument pas indiquée avec 0.80m d'eau. Il faut soustraire la bannière au courant afin de pêcher avec une dérive parfaite de la ligne. La BOLOGNAISE est similaire à la technique de la pêche au coup traditionnelle les montages et les flotteurs sont comparables, le seul inconvénient majeur est qu'elle devient impraticable dès que le vent se lève.

Le matériel

CANNE TELESCOPIQUE en carbone, car en fibre composite il n'en n'existe plus à ma connaissance. Elle doit avoir une longueur de 6 à 8m, le compromis idéal étant de 7m car plus elle est longue et plus difficile est le maniement. Il existe aujourd'hui différentes puissances de cannes pour la pratique de cette technique qui s'étendent de la pêche du GARDON à celle de la CARPE. Question MOULINET mon choix va vers un moulinet capoté à ANSE DE PANIER mais chacun est libre et peut adapter celui de son choix., 100 à 150m de nylon sont nécessaires mais le plus important est que celui-ci flotte ; donc les fils spécifiques pour la pêche à l'ANGLAISE sont à prohibés. Les FLOTTEURS quand à eux vont de 1.50g à 20g et même 40g, mais il faut bien sur une canne en conséquence. L'important est que l'œillet soit placé le plus prêt possible de l'antenne et que la quille soit suffisamment longue pour assurer une bonne stabilité de l'ensemble. La PLOMBEE quand à elle sera composée de plombs ANGLAIS plus faciles à enlever et à déplacer, ou encore de gros plombs ordinaires voire d'une olivette accompagnée de plombs sphériques.

La ligne

La meilleur façon de pratiquer cette technique est en FLEUVE ou en RIVIERE mais avec un courant soutenu. La pêche en eau close et calme est praticable mais n'a pas d'intérêt ; il existe suffisamment d'autre possibilités pour les eaux mortes ,mais cela n'engage que moi car je connais certains passionnés qui pratiquent même en eau close .Chacun est libre de son choix. Le flotteur doit être sur le fil provenant du moulinet ; celui-ci doit être plus lourd que celui que nous choisirions pour une pêche classique au coup car il faut absolument que l'esche descende le plus rapidement sur le fond et qu'elle y reste durant toute la coulée. De toute façon, évitez de pêcher trop léger car le lancer devient catastrophique et le contrôle de la ligne impossible. Amorcer légèrement en AVAL mais pas trop ; il est dans certain cas conseillé d'amorcer devant soi ,car l'avantage de cette technique est de laisser dériver en AVAL canne haute bannière retenue en permanence et de multiplier les manœuvres d'aguichage. Il suffit de libérer le fil avec l'ANSE DE PANIER et de freiner avec l'index. Faire quelques retenues et arrêts de temps à autre mais pas trop car sinon le courant entraîne la monture sur le bas côté de la berge et on se retrouve hors de la zone amorcée. Les touches sont très prononcées et le ferrage doit être en conséquence assez accentué mais pas brutal car les surprises sont au rendez vous en FLEUVE ou RIVIERE SOUTENUE et un BARBILLON ou un CHEVENNE n'est pas un gardon . Essayer cette technique si vous avez la chance d'être proche d'une de nos belles RIVIERE ou FLEUVE de France car croyez-moi le jeu en vaut la chandelle.

Un grand merci à FOUCAULT Gérard (alias Aldo) qui a rédigé cet article